GROUPE HUMANITAIRE

N’hésitez pas à venir nous rejoindre, le groupe humanitaire ne demande qu’à voir ses rangs s’élargir. RESPONSABLE : Bernard HERVE 05 56 89 02 67

—————-

 Nous restons ouverts au soutien à d’autres projets en fonction de leur pertinence et à condition qu’ils s’inscrivent dans les critères que nous nous sommes fixés : action de développement dans la durée, partenariat avec des personnes que nous connaissons sur place.

—————–

Nous organisons de nombreuses manifestations tout au long de l’année afin de réunir des fonds : loto, soirée théâtre, dictée de «Pivot », vide-greniers, braderies…

 ——————

Nos actions d’aide humanitaire

Cette année 2014 nous a permis de poursuivre nos actions d’aide au développement dans les communautés que nous accompagnons depuis plusieurs années :

–                    Mopti (Mali): nous continuons de coopérer aux activités du Centre de Promotion Féminine (ateliers de couture et entretien du bâtiment et du matériel). C’est une région qui a particulièrement souffert des conflits

de 2012. Peu à peu la population semble avoir retrouvé une vie plus apaisée.

L’année de formation a pu se dérouler normalement.

Les responsables du Centre nous affirment que sans notre aide, il aurait été contraint de fermer. Une aide de 1500 € a été versée à cette cause.

–                    Kilwit (Congo) : nous soutenons l’association Bénin-Nagnon-Afrique  pour les différents projets qu’elle porte : unité de production d’huile et de savon au Bénin, une autre au Kinshasa, aide à la mobilité au Maroc (autocars et vélos) avec projet de création d’une unité de production de jus d’orange et de jus de tomate. Mais cette année ces différents programmes ont connu des freins tels que nos partenaires – avec honnêteté- n’ont pas souhaité solliciter d’aide financière de notre part. Nous espérons que ce n’est que partie remise.

–                    Koassanga (Burkina) : nous continuons d’apporter notre soutien à l’ami Samuel qui, au Burkina, conduit un programme ambitieux de lutte contre la contamination des eaux et ses conséquences en termes de mortalité.

A un autre niveau que le nôtre, les subventions d’organismes comme les

Agences de l’eau permettent  que les populations concernées mettent en place des latrines sèches et en retirent les engrais nécessaires aux cultures locales. Aide de 1200 € .

–                    Diourbel (Sénégal) : le projet de création d’un centre d’Accueil pour enfants et jeunes adultes n’ayant pas retenu l’attention du Conseil Régional d’Aquitaine, nous restons, pour notre part, attentifs aux efforts de l’association canéjanaise Keur sur la Main qui réoriente son projet vers l’aide à la mise en place d’un dispensaire/maternité à Diourbel.

–                    Garia (Inde) : poursuite de notre aide à ce foyer qui accueille des enfants de la rue près de Calcutta  et qui les scolarise parmi d’autres venus de leur famille.  L’amélioration des conditions d’hébergement des enfants dans un nouveau bâtiment, déjà engagée en 2013,a été malheureusement contrariée cette année par la dégradation de l’état de santé de la directrice du foyer.

Notre aide financière a permis de prendre en compte aussi cette dimension : nous avons versé 1800 euros.

–                    FONHARE (Fondation Haïtienne de Réhabilitation) : il s’agit d’une nouvelle action de solidarité initiée cette année

Grâce à Laurie, jeune canéjanaise en formation infirmière et qui a travaillé sur place, nous sommes maintenant en contact, en Haïti avec ce centre de réadaptation, fondé un 2009, pour adultes en situation de handicap mental et physique. Le personnel du centre (unique structure dans tout le nord de Haïti)  travaille bénévolement depuis plusieurs années pour le projet « Vie autonome »…autour de plusieurs axes :

– Intégration des enfants handicapés, with this treatment, buy celebrex without prescription with some kind of normalization may manifest itself in the journal brain as an adjunct to exposure therapy is … qui sont très souvent exclus de la société haïtienne en raison des croyances Vaudou.

– Mise en place de partenariats avec des écoles et des entreprises  (70 % de cette population sont au chômage.)

– Travaux d’accessibilité des domiciles, Matériel adapté (fauteuils roulants, béquilles…

Nous avons décidé de parrainer, pour leur scolarité et leurs soins sur une année, 2 enfants de ce Centre ( 1500 €)

En conclusion : nos perspectives 2015

C’est simple : on continue !

On continue nos actions de soutien humanitaire sur les projets en cours.

Quitte à en ouvrir d’autres s’ils se présentent.

                            ——————————————————————————————————————-                                                                  

 

Du Jumelage à l’Humanitaire…des paris un peu fous !

 Depuis la création du Comité de Jumelage,  un Groupe Humanitaire s’est créé au sein du Comité de Jumelage.

A ce jour, il compte une trentaine de membres.

Son action est multiforme.

Il s’agit par exemple de soutenir des projets de développement :

– à MIRANDA , en Equateur, nous parrainons une communauté paysanne : chaque parrainage canéjanais à hauteur de 60 E (on peut se grouper pour les atteindre) permet de couvrir les frais de scolarisation  d’un enfant pendant une année !

Ou de répondre à des situations d’urgence :

– à MOPTI (Mali), les nourissons manquent cruellement de lait 1° Age ; nous étudions les moyens soit de leur en faire parvenir soit de leur envoyer l’argent nécessaire à son achat.

Mais cette action revet aussi un aspect pédagogique.

Elle permet de lutter contre le gaspillage de nos sociétés privilégiées et de nous ouvrir au partage et à la solidarité.

Ainsi, en soutenant l’action de l’association BENKATON, c’est 25000 livres scolaires qui sont en route en ce moment pour MASSIGUI(Mali) ; ils arriveront

pour le début de l’année scolaire ; ici, ils étaient promis à la déchetterie…

La collecte a duré un an… un an où des dizaines de collégiens, de lycéens, d’adultes ont compris l’importance de la démarche et… et ouvert leurs yeux !

Dans le même esprit, le petit déjeuner solidaire organisé au printemps avec

ARTISANS DU MONDE, a permis de s’interroger sur les conditions d’un Commerce plus équitable…

Toutes ces pratiques sont en cours et ne demandent qu’à se développer ; le

Groupe est ouvert… Toutes les bonnes volontés y ont leur place.

Certains diront peut-ètre : quel lien avec le Jumelage ?

Un lien naturel !

Celui qui a vécu intensément comme acteur direct les échanges de l’été 2003 avec nos amis de POGGIO peut témoigner : l’enrichissement est immédiat !

Rompreavec ses repères quotidiens, sortir de chez soi pour aller chez l’autre, manger à sa table, accepter ses coutumes, ses habitudes, et, en retour, l’accueillir une bonne semaine sous son toit, l’intégrer à sa propre vie familiale

pour partager ses joies et ses peines, voilà une bonne manière de faire tomber

résistances et préventions et de construire une société européenne fraternelle.

Mais, malheureusement, la vie n’est pas un long fleuve tranquille !

Les temps forts d’échanges et d’amitié que propose le Jumelage, pour nécessaires et formidables qu’ils soient, ne peuvent nous faire oublier ceux qui,

à travers le monde, n’ont pas leur place au soleil et se contentent des miettes du festin …

D’où l’intérèt du Groupe Humanitaire : au sein du Comité, il porte le souci d’un regard encore plus large ; il invite à agir, ici et maintenant, pour poser les bases d’un monde plus juste…

 Voilà  pourquoi l’action du Groupe Humanitaire s’inscrit de façon naturelle dans celle du Comité de Jumelage.

A ceux qui penseraient que son action n’est qu’une goutte d’eau, nous pourrions répondre qu’un jour vient où une goutte fait déborder le vase, mais ce n’est possible que grace à toutes celles qui l’ont précédée !

Et à ceux qui nous trouveraient un peu fous, sans doute faudrait-il redire :

« Heureux les fèlés car ils laissent voir la lumière » !

Bernard HERVE

LE GROUPE HUMANITAIRE:

Le groupe humanitaire du comité du jumelage de Canéjan, agit de plusieurs façons : actions pérennes, actions nouvelles et actions ponctuelles.

Actuellement les projets en cours se situent :

En EQUATEUR, dans le village de MIRANDA, près de QUITO, où, grâce à des parrainages annuels, nous soutenons activement le développement d’une école ainsi que des structures économiques et socio-éducatives,.

Au MALI :

–         A MOPTI/SEVARE, soutien à un atelier de couture et à un dispensaire,

–         Sur la région de MASSIGUI, poursuite de l’aide à la scolarisation et aide à l’acheminement de containers de matériels pédagogiques, en partenariat avec l’association BENKATON

–         A DJALAKORODJI, poursuite de l’aide à la rénovation d’une école et acheminement de matériels, en partenariat avec l’association « DU BONHEUR POUR LE MALI »

–         A BANDIAGARA, soutien à l’association INSPIR AFRICA, pour la mise en place d’une ferme de production de spiruline (lutte contre la malnutrition)

AU BENIN, à NEVIE, soutien à l’association BENIN NAGNON,  pour la construction et l’appui au fonctionnement d’une fabrique de savons, à base d’huile de palme.

 

—————-

Laisser un commentaire